Remerciements

Cette collection de notes de politiques économiques a été dirigée et coordonnée par Jacques Morisset, Economiste principal au bureau de la Banque mondiale à Madagascar. Elle représente un effort collectif qui a pris place à plusieurs niveaux.

D’abord, au sein de la Banque mondiale, avec la participation de nombreux experts émanant de ses services –de la gouvernance aux infrastructures, des services sociaux au développement durable. Cette diversité est visible dans le nombre d’auteurs (plus de 20!), qui sont pour certains basés à Madagascar, pour d’autres en Afrique ou au siège à Washington D.C. Ils partagent tous une certaine expérience de terrain et un désir de comprendre de proposer des solutions visant au développement de la Grande Ile. Ces auteurs ont pris leurs responsabilités mais ont pu compter sur de nombreux apports tant de leurs collègues que de leurs Sector Managers qui ont dû donner leur approbation afin d’assurer une cohérence technique à chacune des notes. Le rôle du Country Manager, Adolfo Brizzi, ne doit pas être oublié non seulement parce qu’il est l’initiateur de l’idée mais aussi par ses commentaires et encouragements lors de la préparation de l’ouvrage. La contribution de Pierre Graftieaux, spécialiste du transport au bureau de Madagascar, mérite une mention car il a écrit une note et commenté toutes (ou presque) les autres notes tant dans le fonds que dans la forme. Shanta Devarajan, Olivier Lafourcade et Robert Blake ont apporté leur expérience en guidant l’équipe par leurs commentaires précieux sur les principaux messages à communiquer et sur l’organisation de l’ouvrage. Cynthia Faure a appuyé administrativement et techniquement l’équipe pour la mise en forme (et en page) des notes et Cyrille Sebe a patiemment relu toutes les notes pour les corriger.  Erick Rabemananoro (et son équipe) ont aidé au partage des notes en organisant les dialogues sur le développement économique qui ont permis un échange fructueux autour des notes.

Ensuite, l’effort a pris place au sein de la communauté des partenaires techniques et financiers à Madagascar. Presque toutes les notes ont été écrites en concertation au sein de cette communauté et discutées dans des groupes sectoriels, menant à des débats et des suggestions. Cette coopération représente un exemple concret de l’esprit de la « Déclaration de Paris ». Nos collègues du système des Nations Unies, de la Banque Africaine de Développement, du Fonds Monétaire International, de l’Union Européenne, et des Coopérations allemande, américaine et française sont particulièrement à remercier.

Enfin, de nombreuses parties prenantes aux défis économiques de Madagascar ont pris une part active à la préparation de ces notes: chercheurs, opérateurs économiques, journalistes, représentants de la société civile, techniciens des Ministères, décideurs politiques….. Parfois, à travers leur participation aux débats organisés par le bureau de Banque mondiale; le plus souvent, dans des échanges plus discrets avec les auteurs et leurs équipes. La liste est trop longue mais chacun saura se reconnaître car il porte en lui une volonté de dialogue et d’ouverture pour les échanges d’idées et la recherche de solutions qui a été parfois oubliée lors de ces long mois de crise politique à Madagascar.

Vice-président:
Directeur des opérations:
Directeur sectoriel:
Chef secteur:
Chef d’équipe de projet:
Obiageli K. Ezekwesili (AFRVP)Ruth Kagia (AFTS1)
Sudhir Shetty (AFTPM)
John Panzer (AFTP1)
Jacques Morisset (AFTP1)
%d blogueurs aiment cette page :