CONTEXTE

Le paradoxe du développement économique ne se trouve pas uniquement dans ce qu’il faut faire, mais surtout sur comment le faire. Bien souvent les pays, y compris Madagascar, s’égarent dans les déviances de la gouvernance qui favorisent les intérêts particuliers plutôt que ceux de l’ensemble du pays. Le renforcement des institutions et une redevabilité sociale accrue sont les pierres angulaires d’un cadre cohérent et harmonieux tant au niveau politique qu’économique qui doit servir à placer les secteurs public et privé devant leurs responsabilités. Cet effort doit inclure une réflexion tant sur l’efficacité de la politique budgétaire que sur les processus de décentralisation qui restent les instruments privilégiés de l’Etat. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :