Décentralisation

Décentralisation : une utopie nécessaire

Le débat autour de la décentralisation se trouve au centre de la vie politique  malgache depuis plusieurs décennies. Si la décentralisation politique, à travers le découpage du territoire national en entités locales et autonomes a été acceptée depuis l’indépendance, cette volonté ne s’est pas traduite par une décentralisation administrative et budgétaire. Aujourd’hui, il existe  plus de 1500 communes réparties dans 22 régions, alors que 95 % des dépenses publiques sont encore contrôlées par l’Administration centrale. Cette asymétrie engendre des inégalités régionales, notamment en termes d’accès aux services sociaux de base, qui à leur tour entrainent des frustrations sociales et économiques. 

Cette note plaide en faveur d’une intensification de la décentralisation administrative et budgétaire à Madagascar. Cet effort permettrait de donner les moyens aux gouvernements locaux de mener une véritable politique de proximité et ainsi améliorer l’efficacité de la dépense publique.  Après avoir dressé un état des lieux sur les processus de décentralisation politique, administrative et budgétaire à Madagascar, les arguments en faveur d’une décentralisation accrue seront rappelés tout en répertoriant les principaux obstacles que les décideurs politiques malgaches se doivent de surmonter afin d’atteindre les résultats attendus. En guise de conclusion, plusieurs pistes de solutions seront ébauchées, tant pour le court que le moyen terme, qui mettront l’accent sur le besoin de suivre une approche séquentielle où il faut d’abord savoir où l’on veut aller en termes de répartition des tâches (décentralisation administrative) pour, ensuite, définir comment y aller et à quelle vitesse (décentralisation budgétaire).

Cette note de la Banque mondiale a été écrite en concertation avec l’Union Européenne, le BIT, le PNUD, le SCAC-Ambassade de France, l’UNICEF et la Coopération suisse. Elle a été discutée lors d’une session du groupe de partenaires techniques et financiers organisé autour de la décentralisation sous la direction actuelle du PNUD. Elle a été aussi partagée lors d’une session du dialogue sur le développement économique le 4 décembre 2009 avec la participation de la société civile, du secteur privé, du secteur académique, des représentants techniques de Ministères et des média. Cette version a tenu compte des  commentaires reçus lors de ces rencontres.

Auteur : Jacques Morisset

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :