Secteur financier

Secteur financier : pour une croissance créatrice d’emplois

Le système financier de Madagascar a été relativement stable, résistant aux chocs tant politiques qu’externes, mais demeure embryonnaire et peu diversifié. La masse monétaire (M2) ne représente que 19,1 % du Produit Intérieur Brut (PIB) par rapport à une moyenne de 30,9 % en Afrique subsaharienne (ASS), tandis que le crédit au secteur privé n’atteint que 10,9 % du PIB. Ce manque d’ampleur s’explique par une série de facteurs, dont le niveau de pauvreté dans le pays et l’isolement par rapport aux marchés internationaux qui limitent l’attrait de ce marché pour les banques et les institutions financières. Un signe positif et encourageant a été la récente performance de la jeune filière de la micro-finance, même si elle reste fragile.

Cette note passe en revue les contraintes majeures empêchant le secteur financier de se développer et contribuer à la croissance et création d’emplois, et discute des priorités dans le court et le moyen terme pour accroitre l’accès aux services financiers. Le principal effort devrait cibler l’accès au financement par les micro, petites et moyennes entreprises (PME) en adoptant des mesures qui: (i) stimulent la diversification des services financiers; (ii) renforcent les institutions de micro-finance; et (iii) améliorent la qualité des flux de demande et d’informations. Les actions de plus long terme devraient inclure l’amélioration des infrastructures du secteur financier, l’amélioration  de la concurrence, et le renforcement et la modernisation de la règlementation et du contrôle.

Cette note de la Banque mondiale a été écrite en concertation avec l’Agence Française de Développement, l’IFAD et le FMI. Elle a été discutée avec le groupe de partenaires techniques et financiers organisé autour du secteur privé sous la direction actuelle de l’ONUDI. Elle a été aussi partagée lors d’une session du dialogue sur le développement économique avec la participation de la société civile, du secteur privé, du secteur académique, des représentants techniques de Ministères et des média. Josiane Raveloarison et Noro Aina Andriamihaja (Banque mondiale) ont contribué à sa rédaction.

Auteur : Korotoumou Ouattara

Télécharger Secteur financier : pour une croissance créatrice d’emplois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :