DEFICITS

Les déficits à corriger

L'amélioration des infrastructures de connection, y compris les routes, nécessitent des efforts.

Réussir son développement nécessite une bonne connectivité, non seulement en termes de circulation des biens et des personnes mais également en termes d’information, sans oublier une capacité à recevoir et comprendre cette information, et un accès satisfaisant à des services aussi importants que la santé, l’eau et l’énergie. Dans tous ces domaines, Madagascar est en retard, presque au plus bas de l’échelle mondiale. De plus, elle est, derrière les Comores,  le pays africain le plus exposé aux risques climatiques qui provoquent chaque année des dégâts considérables en pertes tant humaines que matérielles (destruction d’habitats, de récoltes et d’infrastructures). 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :